En être conscient.

Je laisse cet espace à la lettre de Stéphane Biron (conseiller municipal) publiée dans La Presse + (Édition du 31 octobre, section DÉBATS, écran 5).

+++++++++++++++++++

Monsieur le Premier Ministre,

Depuis quelques jours, nous avons appris l’étendue de vos surplus ainsi que la vision d’investissement que vous en avez. Au cours des dernières années, les municipalités ont clairement déterminé leurs priorités pour assurer un développement harmonieux de leur communauté. Les défis, comme chaque année, sont énormes et je ne vois pas cette tendance diminuer dans un avenir rapproché. Donc, il est important que vous puissiez les connaître. Lire la suite

Un simple manque d’humanité

Mardi dernier (le 18 octobre), j’assistais à une consultation publique de 400 personnes sur les grands enjeux de la société québécoise.  Cette rencontre était organisée par le mouvement «Faut qu’on se parle» qui a entamé une tournée québécoise depuis le 11 octobre sur le thème : «Malgré son immense potentiel, le Québec a de la difficulté à avancer. Pour que ça change, faut qu’on se parle».

Ce thème se compose de 10 enjeux principaux : démocratie, économie, régions, éducation, diversité, premiers peuples, culture, santé, climat et indépendance.

En résumé, cette tournée vise à recueillir des solutions aux questions soulevées par ces 10 enjeux.

Je dois avouer que c’est très beau de voir 400 personnes qui ne se connaissent pas, de tous âges et d’horizons variés, discuter autour d’enjeux de société. Lire la suite

14 grands constats pour mieux agir ensemble

Faisant suite au précédent article : «Prendre le temps pour mieux agir sur l’avenir», voici Les grands constats HSF 2016 retenus par une cinquantaine d’acteurs du Haut-Saint-François (élus, citoyens, gestionnaires et professionnels) réunis les 21 avril et 5 octobre 2016.

Plusieurs heures de discussions ont amené ces acteurs à s’entendre sur 14 forces ou faiblesses du Haut-Saint-François (grands constats) en regard de la qualité de vie de ses populations.

La prochaine étape sera d’analyser ces constats afin d’en dégager des enjeux sur lesquels nous devrons mieux agir ensemble dès 2017.

Par exemple, si on analyse globalement les constats #4, 11, 2, 1, 24 (rencontre du 21 avril) et si nous nous appuyons sur les récentes données démographiques, on pourrait dire qu’un des enjeux du Haut-Saint-François est le risque de disparition des communautés à l’est de son territoire.  Dès 2017, nous devrons alors nous poser la question : comment pouvons-nous ensemble (tous les acteurs du HSF) contrer ce risque ?

Pour en savoir plus sur la démarche globale et intégrée (DGI) voici le Cahier du participant remis le 5 octobre dernier.

 

Les bases du changement

Je débute en septembre un cours  »U-Lab » du Massassuchetts Institute of technologie (MIT) sur le changement.  Ce cours se base sur la Théorie en U (changement émergent et innovation).  Cette théorie provoque un réel engouement et promet de modifier en profondeur nos façons de faire. Je vous encourage à suivre ce cours gratuit.

Eh bien oui, après 18 ans de carrière en développement des communautés, je me pose encore beaucoup de questions sur les façons de créer des changements durables permettant d’améliorer significativement la qualité de vie des populations du Haut-Saint-François.  Plusieurs théories ont été développées, mais le taux d’échec dans les changements entrepris est de 70-75%.

Lire la suite

Prendre le temps pour mieux agir sur l’avenir

Et si pour une fois on se risquait à prendre le temps de bien faire pour mieux agir.

Et si pour une fois, nous cherchions à bien comprendre et à bien connaître afin de créer plus de cohérence et de synergies dans nos actions.

Et si pour une fois, nous cherchions à travailler autrement afin de bâtir l’avenir du territoire sur du solide, pour celles et ceux qui nous suivent, pour les générations futures.

En bref, et si pour une fois nous prenions le temps de développer notre solidarité plutôt que de toujours agir dans l’urgence et de façon isolée.

Qu’avons-nous à perdre ?

C’est au fond ce que propose la démarche globale et intégrée (DGI) du Haut-Saint-François lancée publiquement le 20 septembre 2014 par une rencontre d’une journée regroupant plus de 150 acteurs (citoyens, élus, gestionnaires, agents de développement et représentants ministériels estriens).

Lire la suite

Des investissements de plus de 1 million en 2 ans, le Haut-Saint-François se dynamise !

Les 14 municipalités du Haut-Saint-François ainsi que quelques organismes ont réalisé pour 1 044 242$ de projets permettant d’améliorer la qualité de vie de la population. Au total, 35 projets ont été réalisés ou le seront d’ici la fin de 2016 grâce au Pacte rural et au Fonds de développement des territoires (FDT – volet local). C’est évidemment sans compter les nombreux autres projets réalisés et à venir sans le soutien financier du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT).

Lire la suite

LES DONS PLANIFIÉS, des levées de fonds peu utilisées en développement rural

Inutile de cacher l’évidence, le développement socioéconomique rural dépend des capitaux social et monétaire existants sur un territoire ainsi que de sa capacité à attirer ces ressources.

Il est certain que des actions peuvent être menées sans un des deux capitaux, mais les impacts socioéconomiques réels et durables sont généralement faibles et le développement devient fonction de la conjoncture générale.  Dans ce cas, le territoire, et surtout sa population, ne font que subir.

Dans le cadre de cet article, j’aimerais faire le point sur le capital monétaire du Haut-Saint-François.  Pas celui que le gouvernement nous envoie chaque année et que nous attendons avec impatience pour réaliser des projets, mais bien celui que chaque communauté investit chaque année pour assurer son propre développement.

Lire la suite