Réinventons ensemble le monde rural

Je vous partage aujourd’hui ma lecture de cette fin d’année 2015, un livre de Jean Staune intitulé :« Les clés du futur: réinventer ensemble, la société, l’économie et la science »Je vous suggère de visionner la vidéo du lien ci-dessus afin d’avoir un résumé des contenus.

Dans cette véritable Bible de 700 pages, l’auteur dessine les contours du monde de demain et livre les clés pour s’y adapter.

Voici un extrait de la page 544 :

L’économie post-capitaliste [comprendre celle de demain] est fondée sur la créativité et l’innovation humaine, mais on ne peut pas forcer quelqu’un à être créatif en pressant sur un bouton, ni même en augmentant son salaire ou en lui donnant de bonnes conditions de travail. Pour qu’il soit créatif, il faut qu’il soit plongé dans un environnement qui lui permette non seulement d’avoir des idées, de les exprimer, de recevoir du soutien, mais surtout de les mener à bien.

En ce début difficile de 2016 avec ces tensions culturelles et socioéconomiques du Moyen-Orient, cette menace terroriste, cet effondrement des marchés boursiers, ce nouveau visage de la pauvreté, ces dérèglements climatiques qui pourraient avoir des conséquences socioéconomiques majeures,  … ce livre nous donne l’espoir de voir cet immense chaos planétaire revenir à un équilibre dans lequel l’humain pourra mieux vivre.

Si le capitalisme a permis à l’humain de progresser de façon accélérée depuis le milieu du 20ème, il a aussi eu l’inconvénient de tout réduire (vision binaire), diviser (spécialisation) et fragmenter (surspécialisation) afin de créer plus de performance (efficacité, optimisation).  Ajoutons à cet inconvénient une conséquence : la vision centrée sur l’individu plutôt que le collectif.  Le monde étant devenu de plus en plus complexe (mondialisation des marchés, recherche optimale de capitaux et maximisation du profit), il devenait de plus en plus important de simplifier et de réduire, mais plus on réduit, plus on perd la vue d’ensemble ce qui conduit au chaos de nos systèmes actuels.

La vision à court terme a malheureusement canalisé de nombreuses décisions autant affairistes que politiques qui ont conduit à des incohérences plus coûteuses que les gains espérés. 

De plus, quand on parle de performance et de compétitivité, il y a forcément et globalement des gagnants et des perdants.

Globalement, les milieux ruraux sont-ils sortis vainqueurs de ce 20ème siècle et comment se portent-ils depuis les 15 dernières années ?

Comme le souligne Jean Staune, la société de demain (on est déjà entré dedans, elle est cependant embryonnaire, car les changements de paradigme ne se font pas en «pressant sur un bouton») ne détruira pas le capitalisme, mais elle le réinventera en y greffant des nouvelles valeurs et de nouvelles façons de faire.

La «nouvelle nouvelle économie» (telle que l’auteur la nomme) tentera d’imiter la Nature qui est avant tout un système vivant et complexe qui produit en permanence tout en se régénérant et en maintenant un équilibre fondamental à toute vie.

Ainsi, plus que la recherche de l’optimisation des profits, le post-capitalisme recherchera avant tout une vie collective plus harmonieuse et sur le long terme.

Je crois sincèrement que les milieux ruraux ont la capacité d’être les premiers à développer cette nouvelle société.  Leur petite taille définie par une plus grande solidarité et proximité entre les individus est déjà un avantage.  Encore faut-il que leurs leaders, peu importe leurs origines (citoyens engagés, élus, entrepreneurs, professionnels, institutions, organismes, …), osent penser différemment et qu’ils se donnent les moyens de passer à l’action.

J’espère que la démarche globale et intégrée, entreprise dans le Haut-Saint-François depuis le 20 septembre 2014, saura créer cet environnement propice à la créativité afin de permettre à la population de mieux vivre.  C’est à tout le moins ce sur quoi nous sommes déjà plusieurs à travailler.

Il ne dépend que de nous d’accélérer ce changement sociétal et d’entrer rapidement dans ce post-capitalisme.

Dans les prochains articles, je vous donne des nouvelles de cette démarche globale et intégrée du Haut-Saint-François.

Bonne année 2016 !

2 réflexions sur “Réinventons ensemble le monde rural

  1. Bonne année Jerry. Continue de nous alimenter sur le possible du futur. Je lis un texte parlant de la transformation de l’économie russe après la chute de « l’empire ». Sans cadre, le banditisme a pris la relève jusqu’à Poutine… J’espère que notre renouveau, tel que semble le préconiser Staune, aura meilleure allure. Quoiqu’il en soit, un jour à la fois et des milliers de petits pas quotidiens pour notre salut collectif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s