Le secret des territoires qui réussissent

Est-ce que les comportements des hommes d’affaires qui réussissent sont similaires à ceux des leaders des territoires qui réussissent ?  

Mon intention n’est certainement pas de conclure que l’on peut développer un territoire comme on développe une entreprise, mais plutôt de découvrir si un état d’esprit entrepreneurial serait commun à la réussite qu’elle soit d’affaires ou territoriale. Le développement des communautés territoriales exige des façons d’entreprendre collectives. Peut-on ainsi faire des liens entre l’entrepreneuriat territorial (réalisation de projets pour le bien commun) et l’entrepreneuriat d’affaires (création et développement d’entreprises au profit d’un ou de plusieurs individus) ?

Bien que les buts soient très différents, la notion d’entreprendre est centrale.

Je me suis cependant heurté à un obstacle de taille, celui de définir ce qu’est un  territoire qui réussit. Je ferai ici un petit clin d’oeil à l’article précédent : « Là où il fait bon vivre! Mais encore ??? » dans lequel on peut entrevoir toute la complexité de définir de façon objective ce que j’appellerai le bien vivre citoyen dans un espace territorial donné.

Pour contourner cet obstacle je me suis rabattu sur les gens d’affaires les plus riches de la planète (il semblerait que la richesse se compte plus facilement que le bonheur citoyen).

Dans un article intitulé : « Le secret de 35 milliardaires » j’ai extrait quelques secrets d’hommes d’affaires que j’estimais les plus transférables aux groupes de leaders territoriaux.

« Faites honnêtement votre travail et construisez, construisez, construisez. C’est tout ce que je peux vous dire» (John Richard Simplot, fondateur de J.R. SIMPLOT, industrie agroalimentaire).

« La vision est probablement notre plus grande force. C’est ce qui nous a donné la force de traverser les siècles, ce qui nous fait nous tourner vers l’avenir et donne une forme à l’inconnu » (Li Ka-Shing, homme d’affaires de Hong-Kong)

« Le plus gros risque est de ne prendre aucun risque. Dans un monde en constante évolution, la seule stratégie qui échouera à coup sûr est celle de ne pas prendre de risques » (Mark Zuckerberg, fondateur de FACEBOOK).

« Vous devez agir comme si vous saviez à 100% ce que vous faites.  Vous ne pouvez pas vous permettre d’hésiter ou d’être évasif. Vous risqueriez de faire échouer tous vos efforts » (Andy Grove, président et Pdg d’INTEL)

« Si vous ne supportez pas la critique, pour l’amour du ciel n’entreprenez rien de nouveau » (Jeff Bezos, fondateur d’AMAZON)

« Si les gens ne se moquent pas de vos objectifs, c’est que vos objectifs sont trop restreints » (Azim Premji, Propriétaire de WIPRO – informatique)

« Ne laissez pas le bruit des opinions des autres noyer votre propre voix intérieure. Et surtout, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition » (Steve Jobs, APPLE et PIXAR)

« J’aime beaucoup quand les gens me disent que je ne peux pas faire quelque chose. Rien ne me fait me sentir aussi bien, parce que toute ma vie, les gens ont dit que je n’allais jamais y arriver » (Ted Turner, fondateur de TBS et CNN)

« Il faut apprendre à être patient » (Bernard Arnault, Pdg de LVHM – produits de luxe)

« Ce qui m’intéresse dans la vie, c’est de me poser un énorme défi, quelque chose d’apparemment infaisable, et me tirer vers le haut en essayant d’y arriver » (Richard Branson, créateur de VIRGIN)

« Que vous ayez trouvé votre vocation ou que vous cherchiez encore, c’est votre passion qui doit vous faire aller de l’avant » (Michael Dell, fondateur de DELL)

« Être un gagnant dans la vie consiste aussi à savoir quand il faut s’arrêter. Parfois, mieux vaut abandonner la partie et se retirer, pour passer à autre chose de plus productif » (Donald Trump, immobilier)

« C’est bien de fêter la réussite, mais c’est encore mieux d’apprendre de ses erreurs » (Bill Gates, fondateur de MICROSOFT)

« J’ai réalisé que dans beaucoup d’échecs, il y avait beaucoup d’opportunités » (Clive Palmer, industriel des mines)

« Il n’y a que les gens qui dorment qui ne font pas d’erreurs » (Ingvar Kamprad, fondateur de IKÉA)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s