La gouvernance au coeur des vrais changements

J’entends souvent dire : « ça nous prend une bonne vision et un plan efficace afin de bien développer nos communautés! ». Je n’irai pas contre cette évidence, mais je crois sincèrement que l’on oublie l’essentiel.

Prenons le temps d’y réfléchir un peu. Qu’est-ce qu’un plan de développement?

Un document (outil) qui :

  1. Légitime nos actions
  2. Démontre pourquoi nous devrions investir des ressources humaines, matérielles et financières dans certaines actions
  3. Guide nos pas quotidiens vers un meilleur avenir
  4. Crée cohérence et cohésion

Mais comme tous les outils, encore faut-il savoir s’en servir!

Un plan de développement est inefficace sans la création d’une organisation (un processus, un système) de personnes qui va l’élaborer, l’utiliser et le mettre à jour (le faire vivre). Un plan n’est qu’un outil au centre de ce qu’on appelle une gouvernance.

C’est l’efficacité de la gouvernance qui fera l’efficacité d’un plan et non le contraire.

Selon Lacroix et St-Arnaud (2012, p 26), la gouvernance est « (…) l’ensemble des règles et des processus collectifs, formalisés ou non, par lequel les acteurs concernés participent à l’élaboration et à la mise en oeuvre des actions (…). En plus d’orienter les décisions et les actions, (la gouvernance) facilite le partage de la responsabilité (…) ». Ce partage de responsabilité donne une forme de pouvoir à chaque acteur les amenant ainsi à développer de plus en plus leur capacité d’agir.

Au fond, une gouvernance c’est « (…) d’abord un groupe de personnes prêtes à partager sur une situation qui les préoccupe et qui souhaitent trouver une façon d’agir ensemble pour avoir un effet sur celle-ci ».

Les sites Internet Communagir et Innoweave proposent des réflexions sur la gouvernance.

On peut retenir que :

  1. Le choix d’un modèle de gouvernance varie selon les personnes impliquées dans le processus (nombre, capacité d’agir, intérêt, volonté, etc.) et selon les changements collectifs souhaités (complexes ou simples).
  2. Ce choix doit être fait par les personnes impliquées.

Dans leur gouvernance, les personnes impliquées devront notamment :

  1. S’assurer d’une direction commune;
  2. Voir à ce que les décisions prises et/ou les actions posées soient cohérentes avec la vision et les valeurs communes;
  3. Veiller à la circulation de l’information pertinente au sein de la démarche;
  4. Favoriser l’expression et la prise en considération des points de vue des acteurs impliqués dans la démarche;
  5. Faciliter l’arrimage entre les compétences et les capacités maîtrisées par les acteurs et celles nécessaires au bon fonctionnement de la démarche;
  6. Permettre le développement des compétences nécessaires à ce que chacun puisse jouer pleinement son rôle;
  7. Créer des processus permettant de partager le pouvoir et d’orienter l’action tout en maintenant l’engagement et l’imputabilité des acteurs.

Parmi les modèles de gouvernance, un modèle à explorer serait celui de la petite entreprise qui adapte sa forme, sa façon de travailler et son équipe en fonction des mandats à réaliser. En effet, dans un contexte de développement collectif, la capacité de composer avec les changements internes et externes, d’être souple, résilient, stratégique et de mobiliser ses ressources est déterminante. Pour demeurer performants, les mécanismes de gouvernance devraient donc pouvoir supporter cette adaptation. (Communagir, Zoom sur la gouvernance).

De son côté, Innoweave met en valeur le processus dit de l’impact collectif par lequel le groupe de personnes (gouvernance) se donne le plus de chances d’obtenir les changements collectifs souhaités.  Dans cette vidéo (+/- 30 minutes), vous découvrirez plus en détail les huit conditions de base facilitant un réel impact aux actions (version Pwp).

  1. Des personnes influentes
  2. Un état d’urgence
  3. Des ressources adéquates
  4. Des paramètres d’action communs
  5. Un système d’évaluation commun
  6. Des actions se soutenant mutuellement
  7. Une communication permanente
  8. Une structure de soutien

 

Ce n’est pas la destination qui est importante, mais le voyage pour y arriver.

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s