Innovation et engagement, on n’y échappe pas!

Si nous continuons à faire comme nous avons toujours fait, il n’y aucune chance pour que les choses changent.

Si nous souhaitons que notre réalité évolue positivement, il faut innover et s’engager dans des processus de changement. Certes, ils seront d’abord inconfortables, car ils nous sortiront de notre zone de confort, mais, avec le temps, ils finiront par créer un avenir conforme à nos ambitions.

Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec, s’en remet à l’engagement humain et à l’ouverture d’esprit afin d’assurer le développement rural :

Nos leaders, nos citoyens engagés ont été et demeurent la clé de voûte du développement de nos communautés. C’est l’initiative humaine qui fait la différence entre une communauté en développement et une communauté en difficulté. Mais au-delà de leur présence dans leur milieu, c’est l’attitude de confiance et d’ouverture affichée par ces personnes engagées qui est déterminante. C’est sur leur capacité à renouveler le regard, à penser globalement le territoire, à accueillir de nouvelles idées, de nouvelles personnes aussi, à alimenter et protéger les initiatives émergentes que reposent la vitalité, le renouveau et l’avenir de nos villages. (Claire Bolduc : Le Québec rural, fév. 2014).

De son côté, Bernard Vachon, dans son habituelle «Chronique du Prof » sur Néorurale.ca rédige l’article : «Être des agents de changement» qui insiste sur l’enjeu de l’innovation en faisant référence à Edgar Morin et Margaret Mead afin d’illustrer ce thème :

Toute innovation, toute création commence par une déviance, parfois concentrée en un seul individu et qui, si elle parvient à se protéger et à se diffuser, finit par devenir une force historique. Edgar Morin.

Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. D’ailleurs, rien d’autre n’y est jamais parvenu. Margaret Mead.

Dans cette dernière citation de Margaret Mead, le verbe «réfléchir» à toute son importance.  Il ne s’agit pas de citoyens qui «chialent» après le gouvernement, les institutions, les organisations, la municipalité, les élus, mais de citoyens qui ont une vision globale de leur communauté, qui la partagent et l’enrichissent avec les autres citoyens et les élus, bref qui cherchent à « bâtir ensemble » et non à « chialer contre » parce qu’ils savent qu’ils font partie de la solution.

Je termine par cet article de Mathieu Guindon : «St-Mathieu ou le village dont vous êtes le héros» (Abitibi Express.ca) qui se déroule à St-Mathieu d’Harricana (MRC d’Abitibi, 716 habitants). Dans ce village, citoyens et élus se tiennent la main sans attendre que ce soit les uns ou les autres qui fassent de quoi.  Non, on le fait ensemble… et ça marche!

Éviter la routine permet d’évoluer (Georges St-Pierre)

Une réflexion sur “Innovation et engagement, on n’y échappe pas!

  1. J’ai une citation à ajouter : « La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent » Einstein

    Merci pour cet article positif!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s