Évolution de l’occupation de notre territoire

Le décret de population du 11 décembre 2013 dénombre officiellement les citoyens québécois sur la base des municipalités locales, villages nordiques et des arrondissements.

Voici le nombre de citoyens pour les 14 municipalités du Haut-Saint-François réparties selon trois zones d’éloignement de Sherbrooke (à titre comparatif, entre parenthèses, la population selon le décret du 14 décembre 2011, ainsi que l’écart positif ou négatif en pourcentage).

Zone Semi-urbaine (à moins de 30 minutes de Sherbrooke)

  • Ascot Corner ……………… 3 150 ( 3 044 = +3,5 % )
  • Cookshire-Eaton ………… 5 335 ( 5 303 = +0,6 % )
  • East Angus ………………….3 852 ( 3 813 = +1 % )
  • Westbury …………………… 1 027 ( 1 017 = +1 % )

Zone Intermédiaire (entre 30 et 40 minutes de Sherbrooke)

  • Bury ……………………………1 241 ( 1 180 = +5,2 % )
  • Dudswell ……………………..1 770 ( 1 785 = -0,8 % )
  • Newport ………………………..744 (    739 = +0,6 % )

Zone Pleine Nature (à plus de 40 minutes de Sherbrooke)

  • Chartierville …………………..304 ( 303 = +0,3 % )
  • Hampden ……………………….199 ( 207 = -3,8 % )
  • La Patrie ………………………..730 ( 743 = -1,7 % )
  • Lingwick ………………………..410 ( 410 = 0 % )
  • Saint-Isidore-de-Clifton …..714 ( 735 = -2,8 % )
  • Scotstown ………………………532 ( 538 = -1,1 % )
  • Weedon ………………………2 689 ( 2 704 = -0,5 % )

Que nous disent ces chiffres? Ce que nous savions déjà!

Plus les zones rurales sont éloignées d’un grand centre urbain plus il est difficile d’y maintenir une occupation croissante du territoire.

La zone Pleine Nature du Haut-Saint-François n’échappe pas à ce constat. Selon le décret du 18 décembre 2006, la population de chacune de ses municipalités était la suivante (à titre indicatif, entre parenthèses, l’écart en pourcentage avec 2013) :

  • Chartierville ……………………..363  ( – 16,25 % )
  • Hampden …………………………166  ( + 19,87 % )
  • La Patrie ………………………….803  ( – 9 % ) 
  • Lingwick ………………………….426  ( – 3,75 % )
  • Saint-Isidore-de-Clifton ……864  ( – 17,36 % )
  • Scotstown ………………………..654  ( – 18,65 % )
  • Weedon ………………………..2 733  ( – 1,6 % )

Ainsi, par rapport à 2006, la zone Pleine Nature a perdu 7,17 % de sa population, alors que les zones Semi-urbaine et Intermédiaire ont gagné respectivement 7 % et 2,7 %.

Faut-il baisser les bras devant ce constat? Bien sûr que non! On voit très bien que les baisses de population varient d’un territoire à l’autre alors que l’éloignement du grand centre urbain est sensiblement le même. Depuis 2006, par exemples, Weedon a perdu 1,6 % de sa population, alors que Hampden en a gagné presque 20 % et Saint-Isidore-de-Clifton en a perdu un peu plus de 17 %.

Cependant, pour s’attaquer à ce défi, il faut d’abord comprendre les enjeux spécifiques à chaque territoire :

  • baisse de la natalité?
  • ménages moins nombreux?
  • vieillissement de la population?
  • mortalité?
  • perte d’autonomie des aînés?
  • faiblesse des revenus?
  • faible accès aux logements et aux emplois?
  • etc.

Les ressources pour agir étant limitées, il faut ensuite analyser les enjeux territoriaux et choisir les actions les plus judicieuses. Est-ce que dire au monde entier qu’on existe, qu’on est beau et qu’on est fin est suffisant pour attirer des nouveaux résidents sur notre territoire?  Ne faut-il pas d’abord créer un territoire de vie dynamique et stimulant propice à l’innovation qui fera parler de lui et attirera des nouveaux résidents québécois ou étrangers? Les municipalités de la zone Pleine Nature ne devraient-elle pas travailler ensemble puisqu’elles vivent la même réalité? Ne peut-on pas créer des synergies entre les zones?

Autant de questions, autant de réflexions collectives à faire avant de passer à l’action, car agir sans réfléchir risque fort d’être inefficace.

Plus d’une trentaine d’articles ont été rédigés dans Avenirhsf concernant l’attrait de néo-ruraux (voir les archives dans la catégorie du même nom).  Certains font référence à des expériences, alors que d’autres analysent ces expériences. Parmi ces articles, en voici trois qui méritent une certaine attention :

Bonne lecture!

2 réflexions sur “Évolution de l’occupation de notre territoire

  1. Merci pour cette information qui démontre la nécessité de travailler ENSEMBLE pour nos communautés respectives. Bonne Année et surtout bonne santé !!!

    Lise Pratte, conseillère, La Patrie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s