Attirer de nouveaux résidents? Oui, mais…

La néoruralité au Québec : facteur présentiel d’enrichissement collectif ou source d’embourgeoisement? 

Voilà un titre pour le moins évocateur d’un piège qui semble se dissimuler derrière l’objectif central de nombreuses municipalités rurales québécoises, celui d’attirer de nouveaux résidents comme stratégie de développement local.

Ce titre est celui d’un article scientifique coécrit par Christopher R. Bryant,  Mélanie Doyon, Juan-Luis Klein, Lucie Veillette et Chakda Yorn (ce dernier sera présent le 10 septembre à Lingwick dans l’itinéraire 5A « Attrait de nouveaux résidents » de l’URQ 2013 – Estrie) et publié par le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal.

Cet article attire notre attention sur la principale plus-value apportée par les néoruraux :

  • amélioration des infrastructures et du bâti;
  • augmentation de la valeur du foncier;
  • embellissement général du village;
  • dynamisation de la gouvernance et de la vie sociocommunautaire.

Mais aussi sur l’envers de la médaille, ce que les auteurs appellent : l’embourgeoisement villageois caractérisé notamment par une détérioration de l’environnement rural (constructions résidentielles, aménagements urbains, etc.) et de la cohésion sociale (choc des cultures urbaines/rurales).

Les auteurs précisent que cet embourgeoisement finit par nuire à l’attractivité des villages. On assiste ainsi à une forme de cannibalisme dans lequel les néoruraux détruisent peu à peu les caractéristiques rurales essentielles à attirer d’autres néoruraux réduisant d’autant l’efficacité d’une telle stratégie de développement.

Les auteurs allument une lumière orange sur cette stratégie d’attrait de nouveaux résidents en nous faisant constater que c’est, hélas, bien plus complexe que ça (voir plusieurs articles précédents sur ce sujet dont : Urbains, rurbains et ruraux: entre synergies et tensions).

Attirer de nouveaux résidents?  Oui, mais…

« […] la stratégie du développement local par la mise en place de systèmes productifs { entrepreneuriat local, création d’emplois, etc. } ne peut être complètement remplacée par la mise en place d’une stratégie présentielle { attrait de nouveaux résidents, occupation du territoire,  etc. }.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s