Quand les citoyens prennent leurs affaires en main

Depuis trois ans, les magasins généraux reviennent en force dans nos milieux ruraux, mais sous la forme d’entreprises collectives portées par la communauté.

Cet article de Radio-Canada intitulé: « Une coopérative pour redonner vie à Saint-Adelme » nous confirme qu’une communauté prenant en main son développement et se faisant accompagner par des acteurs extérieurs (supralocaux, régionaux ou provinciaux) constitue un modèle d’intervention permettant aux petites municipalités rurales de maintenir une vie économique et sociale dynamique.

Dans ce village de 525 habitants, le dernier dépanneur ayant fermé ses portes, les citoyens se sont mobilisés et ont investi temps et argent afin de relancer les activités du défunt commerce sous la forme d’une coopérative de solidarité. Une relance chiffrée à 428 000 $.

En plus de trouver les produits alimentaires habituels, le dépanneur offre du vin et des spiritueux, de l’essence, des billets de loterie et le service de Postes Canada. Le bâtiment compte aussi cinq logements qui assurent un revenu supplémentaire.

Cette coopérative de solidarité a obtenu l’appui d’Investissement Québec (IQ), du ministère des Affaires municipales des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), du Centre financier aux entreprises Desjardins du Bas-Saint-Laurent et du CLD de la Matanie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s