Les ingrédients des communautés dynamiques

Pourquoi certaines communautés rurales sont plus dynamiques que d’autres ? Quels sont les ingrédients qui favorisent le dynamisme socioéconomique d’une communauté rurale ?  Depuis quelques décennies, plusieurs chercheurs ont tenté de répondre à ces questions, mais c’est la première fois que l’initiative d’y répondre vient d’une communauté.

Grâce au programme des Laboratoires ruraux du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), la municipalité de St-Camille a reçu une aide financière afin de trouver des réponses à ces questions et de les divulguer à l’ensemble de la communauté rurale québécoise.

Chose promise, chose due, le rapport est en ligne avec, en prime, un site entièrement dédié à ces ingrédients à travers des exemples concrets : Récits Recettes.

Les 124 pages du rapport font des liens intéressants entre les actions du terrain et les recherches déjà réalisées afin de mieux comprendre les fondements d’une communauté rurale dynamique.

Quatorze ingrédients fondamentaux ont été répertoriés, en voici un très bref résumé :

  1. L’apprentissage (p 69) : c’est la capacité à intégrer les leçons du passé (échecs et succès).
  2. L’innovation (p 78) : c’est la capacité de remettre en question ce qui a toujours été et de rejeter tout fatalisme. C’est aussi la capacité de prendre des risques et de rechercher des solutions nouvelles.
  3. La solidarité (p 91) : c’est le partage de valeurs telles que le respect, l’écoute, l’ouverture aux autres, l’empathie, l’entraide, etc., combinées à des mécanismes organisationnels axés sur le bien-être de la communauté.
  4. Le territoire vécu (p 96) : à l’origine du sentiment d’appartenance. Plus le territoire fera référence à des actions collectives dont les gens seront fiers renforçant ainsi leur estime d’eux, plus l’identité locale et le sentiment d’appartenance seront renforcés.
  5. Le leadership (p 99) : à l’origine du dynamisme socioéconomique s’il est soutenu et reconnu à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté. Pour arriver à ce soutien social, les leaders doivent avoir la capacité de mobiliser une grande diversité de ressources et de savoir les combiner, de préparer la relève en favorisant l’émergence de nouveaux leaders, et, de voir les impasses à l’avance tout en sachant comment les dénouer.
  6. La vision (p 102) : c’est la capacité de voir au loin, d’imaginer le futur, de rêver collectivement à une communauté idéale. Elle s’appuie sur une volonté de changer les choses et d’agir.
  7. La culture (p 102) : c’est le ciment qui lie les gens entre eux. C’est l’identité de la communauté. C’est la fondation sur laquelle on peut bâtir le futur.
  8. Un lieu de rencontre (p 106) : ouvert à tous pour la créativité et l’action. C’est le point de convergence des idées, là où se bâtissent les rêves collectifs.
  9. La gouvernance (p 107) : les processus décisionnels doivent être équitables entre le politique, l’économique et le social. Le point crucial est la capacité des acteurs à travailler ensemble, à se partager le pouvoir, à laisser leur égo de côté pour atteindre les objectifs collectifs. La capacité des acteurs à discuter, à faire des compromis, à bien réagir collectivement face à des menaces et à partager leurs réseaux, est essentielle à une gouvernance équitable.
  10. Les réseaux (p 108) : plus ils sont larges et étendus autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la communauté (entre les individus, les organisations et la municipalité), plus la communauté sera en contrôle de son avenir.
  11. Les technologies de l’information (p 111) : elles améliorent les communications et permettent ainsi d’augmenter les capacités d’innovation, de réactivité, d’adaptation, d’ouverture aux changements, etc., tout en favorisant une culture de partage de pouvoir, de transparence et d’entraide.
  12. Prendre le temps (p 112) : d’expliquer, d’écouter, de comprendre, de respecter le rythme de la population, d’accueillir les nouveaux, de constater le chemin parcouru, de faire la fête, d’avoir du plaisir, etc.
  13. Le volontariat (p 113) : c’est l’engagement des individus envers leur communauté.
  14. L’intelligence collective (p 113) : c’est comprendre que si plusieurs individus travaillent ensemble les capacités collectives sont augmentées.

Le rapport se termine par « L’oeuf de St-Camille« : un modèle de développement local rural avec plusieurs analogies que je vous laisse découvrir à la page 116.

——————————————————-

Il est très intéressant de constater qu’on ne retrouve pas les secteurs traditionnels du développement local (le tourisme, l’agriculture, l’artisanat, les services de proximité, la forêt, l’industrie, le communautaire, la santé, l’éducation, l’environnement, etc.) parmi ces 14 ingrédients (excepté le secteur culturel vu, non pas comme un secteur, mais comme une base de l’action collective).

Ainsi, contrairement au modèle utilisé depuis des décennies, ce n’est pas l’activité économique ou sociale qui doit être au centre des préoccupations, mais bien les capacités des communautés dans la prise en charge de leur développement.

En conclusion, il apparaît, d’une part, que les secteurs traditionnels ne sont que des moyens au service des communautés afin d’atteindre leurs objectifs et, d’autre part, que les communautés rurales puisent leur dynamisme dans la manière d’organiser collectivement leurs actions de développement (voir en ce sens plusieurs articles précédents dont : « Le développement c’est quoi ? », « Les rôles de chacun », …).

——————————————————

Ces 14 ingrédients ne forment-ils pas un trousseau de clés permettant de sortir ou de contourner la dévitalisation des milieux ruraux ?  Si c’est le cas, nous devrions les retrouver lors de l’URQ 2013.

2 réflexions sur “Les ingrédients des communautés dynamiques

  1. Pingback: Sur quoi bâtir une dynamique socio-économique? « Avenir Haut-Saint-François

  2. Pingback: Les lieux de rencontres sont indispensables au dynamisme communautaire « Avenir Haut-Saint-François

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s