La pyramide inversée ou le principe de l’acupuncture

—————————————————————————————————————————–
C’est le 100ème ! 
Après 11 mois d’existence, et 5 500 visites, voici le 100ème article d’AvenirHSF
Un grand merci aux nombreux lecteurs assidus, aux rédacteurs d’articles, à tous ceux qui croient au développement des communautés rurales, et, à Jacques Blain pour son soutien technique.
—————————————————————————————————————————–

La forme pyramidale est la construction la plus solide et durable parce qu’elle repose sur une base extrêmement plus massive que son sommet et qu’elle a trois côtés égaux.

Si nous ramenons cette solidité et durablité de la forme pyramidale au développement des communautés, on peut dire que le développement doit se faire autour de trois préoccupations bien ancrées sur une base extrêmement solide.

L’économique, le social et l’environnement (bases du développement durable) m’apparaissent comme les trois côtés de la pyramide les plus porteurs d’un développement équilibré. Tous nos plans de développement devraient avoir ces 3 secteurs comme orientations principales de nos actions.

La cohérence des actions menées m’apparaît comme la base de la pyramide du développement. Cette cohérence repose sur la façon dont les communautés (citoyens, élus et professionnels du développement) s’organisent pour agir. Plus cette organisation est cohérente, structurée et bien planifiée, plus la base est solide, et plus les résultats seront au rendez-vous. C’est évidemment un gros chantier très complexe qui, chose grave, légitime souvent le refus de passer à l’action et l’absence de résultats à court terme.

La pyramide inversée est le concept selon lequel on commence par mener des actions simples, petites, précises qui permettent d’atteindre un objectif de réalisation à court terme. Ce genre de résultat encourage la communauté à se mobiliser, à agir, à être fière d’elle et à se lancer dans d’autres actions, de plus en plus importantes, avec des degrés de complexité de plus en plus élevés. Ainsi, la communauté apprend de plus en plus à tavailler ensemble, à s’organiser, bref, à être capable d’entreprendre des actions de plus en plus complexes et majeures pour son développement.

Ainsi, à partir d’une petite action (la pointe de la pyramide), la capacité de la communauté à prendre en main son développement s’est construite pour devenir une habitude bien ancrée, bien structurée, bien solide (la base de la pyramide) prête à relever tous les défis.

Pour illustrer ce concept, je reprends ici les mots de Jaime Lerner, ancien maire de Curitiba (ville brésilienne) qui prônait notamment l’acupuncture urbaine :

il faut des interventions locales qui vont vite (interventions pointues, ciblées, qui stimulent des points névralgiques) et peuvent donner de l’énergie.

2 réflexions sur “La pyramide inversée ou le principe de l’acupuncture

  1. En effet, Jerry, le développement des communautés est un processus qui se construit progressivement. Suite à l’analyse de plusieurs projets de développement des communautés, des experts américains ont identifiés certains principes importants et forts simples pour soutenir la mobilisation des citoyens pour le développement de leur milieu de vie :
    – Il faut débuter rapidement par des actions simples, qui mènent à des réussites de groupe : c’est encourageant et ça nous incite à poursuivre l’implication
    – Suites à des réussites, on est toujours plus partant pour des défis plus importants
    – Au cœur de tout projet de développement se trouve le plaisir! Pas de plaisir, peu de citoyens…
    – Finalement, les conflits, ça n’aide pas les actions, ni la participation. Pour éviter les conflits, c’est utile d’avoir des objectifs clairs et des processus ou quelqu’un qui peut soutenir la résolution de débuts de conflits.

    • Oui, le plaisir dans l’action qui émerge de l’absence de craintes: peur d’échouer, peur de se tromper, peur d’être ridicule, etc. Bien des peurs qui paralysent l’action, créent du stress, amenuisent la créativité et l’innovation, limitent la prise de risque…bref, qui coupent tout plaisir, et sans plaisir, très peu d’implication et de mobilisation. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s