Le développement global est un droit

Il y a un peu plus de 25 ans, le 4 décembre 1986, l’Assemblée Générale des Nations-Unies a proclamé le droit au développement comme étant inaliénable.

Cette déclaration précise que la croissance économique n’est pas une fin en soi, et que le développement est un processus global visant à améliorer:

le bien-être de tous les individus

Cette déclaration ne date pas d’hier et a été ratifiée par 193 États.

Questions: Comment se fait-il que 25 ans plus tard on assimile encore le développement territorial aux seules actions économiques ?  Pourquoi a-t-on encore cette vision restrictive du développement entraînant ainsi une hiérarchisation des actions entreprises et en positionnant l’action économique en son sommet ?

Les définitions du développement sont pourtant claires. Par exemple, celle du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD):

Le principal objectif du développement humain est d’élargir la gamme des choix offerts à la population, qui permettent de rendre le développement plus démocratique et plus participatif. Ces choix doivent comprendre des possibilités d’accéder aux revenus et à l’emploi, à l’éducation et aux soins de santé et à un environnement propre ne présentant pas de danger. L’individu doit également avoir la possibilité de participer pleinement aux décisions de la communauté et de jouir des libertés humaines, économiques et politiques.

Le développement territorial doit être vu dans sa globalité si on souhaite vraiment avoir des effets sur le bien-être des populations. De plus, ce développement passe inévitablement par une participation citoyenne (voir le guide).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s