Accroissement de population à l’ouest, c’est du tout bon pour le HSF !

Si on se fie aux derniers chiffres de Statistiques Canada, alors que l’Estrie et Sherbrooke ont augmenté leur population respectivement de + 4.1% et + 4.9%, East Angus, Ascot Corner et Westbury ont fait beaucoup mieux avec dans l’ordre: + 11.4%, + 11.4% et + 7%.

On sait qu’East Angus a fait de nombreux efforts ces dernières années pour améliorer non seulement son image, mais aussi ses infrastructures. Ces investissements ont visiblement atteint leurs objectifs, prouvant ainsi qu’avec de la détermination et des priorités judicieusement choisies, tout est possible.

Cette ruée vers l’ouest (incluant l’arrondissement Fleurimont de Sherbrooke), malgré un environnement sur fond de crise économique depuis 4 ans, est de bonne augure pour le HSF. D’autant plus que la voie de contournement au sud de Sherbrooke (410), rejoignant la 108, devrait profiter à Cookshire-Eaton si cette municipalité saisit bien cette opportunité.

Un regard optimiste sur les 15 -20 prochaines années me permet d’envisager un grand boulevard circulaire de 4 voies qui part de l’extrême ouest de Sherbrooke (King et 410) et qui pénètre le Haut-Saint-François jusqu’à East Angus et Cookshire-Eaton (centre), incluant une jonction à 4 voies entre les deux. 

Pour la 112, il ne reste plus que le tronçon entre la sortie d’Ascot Corner et l’entrée d’East Angus à réaliser en 4 voies (et ça presse !). La 108, devrait se transformer plus progressivement entre Cookshire-Eaton (centre) et les deux universités sherbrookoises pour devenir le grand boulevard des Universités.

Inévitablement, le développement de la zone ouest va être une bonne opportunité pour les municipalités de la zone centre (Dudswell, Weedon, Bury, Newport, St-Isidore) et de la zone est (Lingwick, Scotstown, Hampden, La Patrie et Chartierville), à condition que ces municipalités travaillent de façon continue, et avec détermination, sur leurs potentiels respectifs. 

À ce titre, on sait qu’elles ont toutes amorcé le mouvement, autant pour améliorer leur milieu de vie que pour se démarquer, par exemples: Weedon (Village-relais), Dudswell, Bury et Lingwick (Chemin des Cantons), St-Isidore et Chartierville (tourisme vert et agriculture de proximité), Newport (vie communautaire et environnement), Scotstown et Hampden (tourisme de plein air) et La Patrie (Route des sommets).

Pour les appuyer, deux grands projets : la réserve internationale de ciel étoilé et le projet Carbone 13 pourraient jouer un rôle central de positionnement territorial s’ils sont bien développés.

Plus que jamais, le HSF a la chance de véritablement sortir de plusieurs années de vaches maigres, encore faut-il que les élus, les citoyens et les professionnels du développement travaillent ensemble, et en équipe, pour bâtir un territoire qui fera bien des envieux en 2030.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s