S’organiser et innover avant que ça péte !

Depuis le 6 janvier 2012, on craint la levée du moratoire sur la fermeture des bureaux de poste en milieu rural, instauré en 1994 par le gouvernement fédéral. Il faut dire que Postes Canada a vu ses bénéfices chuter de 27% entre 2009 et 2010, de quoi couper des heures de travail à 200 employés au Québec. Entre 1986 et 1993, on se rappellera que la SCP avait mis la clé sous la porte d’au moins 1463 bureaux de poste au Canada dont 232 au Québec.

On le sait, les services de proximité représentent un des enjeux de la dévitalisation des milieux ruraux. Plus ces services diminuent, plus la dévitalisation augmente; et on finit par tomber dans la spirale tragique: moins de services = moins de population = moins de services = moins de population = etc…

On peut se plaindre et protester en espérant avoir une écoute comme en 1993, ou on peut se prendre en main et s’organiser, comme la municipalité de Lac-Édouard semble le faire. 

Avec ses 163 habitants elle figure parmi les 30 municipalités les moins peuplées du Québec, et sa superficie est de 920 km2 (soit 40% de la superficie du Haut-Saint-François; soit Ascot Corner, Cookshire-Eaton, East Angus, Westbury, Bury et Lingwick réunis), pour une densité de 0,2 hab/km2. La station service la plus proche est à 60 km !

Il y a un esprit d’entraide qui fait en sorte que dès qu’il y a un problème on trouve des solutions, explique le maire Larry Bernier.

Avec ses 120 bénévoles pour 163 habitants, on comprend que tout le monde met la main à la pâte.

À titre d’anecdote, le maire relate que l’école ayant fermé en 2003, et n’ayant que deux élèves, c’est l’épouse du maire (enseignante de carrière) qui a repris du service, le temps de porter le nombre d’élèves à six. Aujourd’hui, la Petite École de Lac-Édouard est équipée de 4 ordinateurs et 5 tablettes électroniques, et une enseignante de la Commission scolaire vient donner un coup de pouce 2 jours par semaine. Un projet de magasin général est présentement à l’étude.

Alors, avant que les bureaux de poste ne ferment définitivement, quel est le plan B collectivement acceptable dans le Haut-Saint-François ?

2 réflexions sur “S’organiser et innover avant que ça péte !

  1. À lire! http://www.bulletin.ruralite.qc.ca/#adlm
    Sur le thème de la Poste justement et puisque d’autres pays vivent les mêmes transformations que nous (la France par exemple) Solidarité rurale nous offre un article sur comment les français ont repensé le rôle des postiers.
    Les postiers deviennent des donneurs de services de proximité : visites aux personnes âgées, portage de livres à domicile, portage de médicaments, etc.
    Sauvez nos facteurs et créer de nouveaux services, en voilà une idée!

    Il y a certainement des liens à faire avec notre gouvernement (particulièrement le ministère de la famille et des aînés) puisque leur politique est le maintien à domicile des personnes âgées (portage de repas, médicaments, visite de courtoisie…)

    Nous pourrions tout d’abord identifier les services dont nous avons besoin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s