Les principes de base

Comment se fait-il que certaines communautés sont plus dynamiques que d’autres ?  Existe-t-il des déterminants du dynamisme local, régional ou national ?

La réponse est oui.  Tout dépend de la capacité collective de chaque communauté à prendre en charge son développement.  Plus cette capacité sera élevée, plus la communauté sera dynamique.

Bernard Vachon, chercheur et spécialiste en développement local et régional, a étudié la question, et l’équipe de Solidarité rurale du Québec a schématisé son étude sous un concept intitulé La Grande roue du développement.

On y apprend notamment qu’il y a des conditions de base au dynamisme des communautés:

  1. Un leadership collectif exercé par les citoyens, les élus et les organismes de développement.
  2. La confiance en l’avenir (la capacité de rêver de la communauté).
  3. Les processus de prise en charge mis en place dans la communauté et permettant mobilisation, orientation et action.
  4. L’ouverture aux nouvelles façons de faire (la communauté doit être capable de remettre en question ses propres façons de faire).
  5. L’épaulement collectif (la participation citoyenne)
  6. La cohérence du développement territorial.  Chaque communauté évoluant dans une communauté plus grande (MRC, région, etc.),  il est essentiel que les actions de développement territorial soient en soutien aux orientations locales.

Une réflexion sur “Les principes de base

  1. Pingback: Processus Pacte rural: rappel « Avenir Haut-Saint-François

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s